Une haine chasse l’autre ?

PAS UN SOU À GAGNER ?

Eh b’en ! Les temps sont-ils venus pour un changement de la garde ? La haine des Juifs serait passé-date ? Voici la haine des Arabes. L’ancien communiste français, Alex Adler, est venu à Montréal nous parler d’une France antisémite, avec plein d’intellectuels vouant aux gémonies les sémites odieux. « Les élites françaises, dit Adler, restent muettes quand des radicaux bombardent une synagogue de Paris ». L’invité de « Québec-Israël » a montré une carte dégeulasse : « La gauche française, dit-il, va finir par réaliser qu’il n’y a pas un sou à aller chercher dans le monde arabe (…) en pleine perdition » (voir le captivant reportage de L.-J. Perrault, La Presse, 21/ 9/03).

Comme si la gauche parisienne calculait quel profit tirer d’une défense idéologique quelle qu’elle soit. Projection de la propre mentalité de M. Adler ?

DANTEC : UN FÊLÉ DU COCO ?

À cette conférence publique, un digne successeur « des fêlés du coco », Maurice Dantec, l’ouvrit pour jouer le prophète de grand malheur. Savez-vous quoi ? « En France, des groupes violents se préparent à mettre dehors le extrémistes islamistes ». Une armée souterraine, paraît-il. À soir on fait peur au monde, le Maurice ? Et les médias là-dedans, nouveau bouc émissaire à la mode ces temps-ci ? M. Adler répond qu’ils sont devenus, hélas, arabophiles. Avec propagande anti-Israël permanente. À judéophobie grandissante. Les pro-arabes sont des pervers.

Seigneur, n’en jetez plus, monsieur Adler !

M. Adler espérant un virage, le Dantec —se proclamant guerrier (!) chrétien (!) et sioniste— l’ouvre en période de questions : « Cet optimiste est une erreur. Les filles, à Paris, n’osent plus sortir des maisons en certains quartiers. Mais, horresco referens, des forces (!) s’apprêtent à rétablir l’ordre (!). Law and order, l’anarchiste ? Le Maurice a déjà publié sur ce qu’il nomme « la menace hitléro-musulmane ». Banaliser ainsi le nazisme, faut le faire. Il causait de « la haine sans limites de tueurs fanatiques », les beurs ? Les émigrants du Maghreb ? Tous les Arabes ? Les Palestiniens seulement ?

UN RACISME CHASSERA L’AUTRE !

Bref, enseignons la haine de l’Arabe succédant à la haine du Juif. Les Arabes c’est de la vermine, M. Dantec ? Lawrence d’Arabie était un idiot ? Une civilisation naguère éblouissante dans toute la méditerranée, c’est de la crotte ? Une culture qui englobait, non seulement la philosophie et les arts —des Arabes traduisaient, les premiers, les philosophes grecs— les mathématiques, l’astrologie, c’est du pipi de chat ?

À ce guerrier souterrain, tiens, je préfère le Bill Clinton, qui, à Srebrenica —là où les Serbes assassinaient les Musulmans— assista samedi ceux qui enterraient leurs morts tout en prêchant la réconciliation. Que ce piteux « chrétien-sioniste » s’en aille travailler comme cimentier aux murs colonialistes en Cisjordanie. C’est sa place.

claudejasmin@citenet.net

22 septembre 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *