À mon précieux lectorat

« Une nouvelle année… » ?, rien de bien nouveau dans ce fait du « 1er janvier » quand, comme moi, on entre dans sa 75 e année !
« Cré moé cré , moé pas », ça me fait encore un choc !
Mes souhaits à vous tous ?, les « bons voeux » comme on dit ?
Deux choses:
oui, juste garder deux choses, juste deux:
Gardez la capacité de vous indigner.
Ne pas tolérer, silencieux, bras baissés, en 2005, les cochonneries offertes sans cesse, cela à tous les niveaux. Protester chaque fois. Si vous saviez la force d’une simple lettre ouverte ou non, ou d’un courriel; tout compte !
Deux ?
La capacité de vous émerveiller.
Important; tout aussi important que de avoir s’indigner.
S’émerveiller devant tout et rien ? Non, certes non.
S’émerveiller par exemple, ce jour d’hui «JOUR UN DE 2005» d’observer tout bonnement en ce moment, dans ma fenêtre, un soleil d’hiver qui mime le printemps, qui façonne tout lentement de longs miroirs translucides, effets cocteauesques, sur le petit lac.
Jasmin sur son lac Rond
Belles eaux ! Jeux de gris en camaïeux. Juste cela… pour me faire oublier un petit peu l’eau-qui-tue-aussi… oublier un instant les effroyables drames en Asie du sud-est, tous ces mondes rapidement noyés, oh si brusquement !, dans un coin de l’Océan Indien en toute fin de 2004 !

CLAUDE JASMIN

5 réponses sur “À mon précieux lectorat”

  1. Bonjour à vous,

    En cette période de froidure, ça fait chaud au coeur de vous voir sourire à la vie sur cette photo monsieur Jasmin. Quel beau coin de pays vous habitez!

    S’émerveiller encore à 75 ans, voilà un beau cadeau à transmettre à vos enfants et petits enfants. Savent-ils au moins toute la chance qu’ils ont de vous avoir encore avec eux? Nul doute!

    Benoit

  2. « S’indigner et s’émerveiller » nous dit Jasmin dans sa première chronique de l’année. Il vit les deux avec talent. S’indigner, il le fait à chaque fois que ses convictions l’y conduisent. S’émerveiller est un art qu’il possède encore richement à 75 ans. Au stand des éditions Trois-Pistoles au dernier salon du livre de Montréal, je l’ai observé agissant avec de jeunes enfants. Extraordinaire. Un vrai grand-père amusé et émerveillé!
    Oui, la société actuelle vacille et elle n’est pas toujours belle à voir. Alors en plus de s’émerveiller et de s’indigner, il faut aussi proposer des nouvelles avenues afin de changer un petit peu les choses autour de soi. Il me semble que chacun doit contribuer à l’émergence de nouvelles valeurs qui mineront ces valeurs guerrières qui mènent le monde depuis trop longtemps…

    Claude Paquette
    Auteur et éditeur.

  3. Quels beaux moments de télé ce matin au canal D avec la présentation de votre « biographie »! Il serait intéressant que vous veniez animer l’un de nos cafés-rencontres de l’Education 3e âge du Collège Maisonneuve un bon lundi après-midi pour jaser de littérature et d’histoire de l’art, même s’il ne s’agirait évidemment que d’un survol!

    Salutations!

    Pierre Samuel

  4. MERVEILLEUX,

    Vous lisez dans nos pensées et avez notre environnenment.
    En Estrie, les oiseaux nous réveillent, sitelles, mésanges, pics-bois, gaies bleus et quelques chats qui ont remplacés mon beau Mélo (son vrai nom est Mélodie car ma chatte était un chat) je l’ai su chez le vétérinaire.
    Bonne Année cher septuagénaire dont j’aime le discours et au plaisir de vous lire ou entendre à nouveau,

    France et André de Magog

  5. Bravo pour votre message. Vous avez raison. Il faut pouvoir continuer à s’indigner et à s’émerveiller. Dommage, il semble cependant que nous ne pourrons plus le faire sur votre forum. S’agit-il d’une mesure permanence ou d’un ajustement de début d’année ?

    Georges Lafontaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *