CINÉMA D’OBOMSAWIN : QUÉBÉCOIS TOUS RACISTES !

Il y a une cinéaste d’origine amérindienne, Alanis Obomsawin, qui se fit inviter à Paris —elle ira où après ? Berlin, Rome ou Madrid ?— avec ses bobines de films, tournées via l’ONF (alias : Office FÉDÉRALISTE du film). La saudite Obomsawin nous illustre tous en racistes —aux frais des contribuables ?— avec, par exemple, son « Kanesatake, résistance », ou bien son autre film : « Pluies de pierres à Kahnawake ».
Ça colle, ça fontionne! L’occidental maudit courant de rectitude politique aidant, on la croit sur parole, sur images, cette salope de diffamatrice et le sérieux « LE MONDE » raconte à son lectorat prestigieux : qu’à Créteil, au « Festival des films de femmes », l’abénakise du Québec Alanis Obomsawin fait voir chez nos cousins de langue française une mentalité de raciste et de mépriseur envers les Indiens d’Amérique, une hystérie coercitive envers les peuples autochtones ».
Charmant non ? L’objective documentaliste dit : « Je ne fais que montrer la réalité telle qu’elle est ! » Non mais… Doutons que l’Obomsawin renseigne sur la sordide récupération par une pègre « rouge » qui accourait à Oka-Kanesatake, gang de contrebandiers (d’alcools, de cigarettes, de drogues et d’armes), venus de St-Régis, et bien moins captivés par ce « con-de-maire-paroissial » que par le désir d’agrandir leurs privilèges de maffieux. Doutons aussi que l’Obomsawin raconte, rive-sud, le vital pont Mercier très longtemps, très complètement bloqué aux centaines de milliers de modestes travailleurs et que, la débandade s’amenant, une poignée de Blancs frustrés s’excitèrent avec des cailloux aux portières des fuyards rouges qui, l’armée à l’ouvrage, cessaient très subitement d’appuyer leurs chers warriors.
Le pire ? Gageons que cette menteuse d’Obomsawin est subventionnée par Ottawa pour colporter en Europe ses sympathiques projections sur « ces salauds de Québécois racistes ». Incrédules, lisant donc Le Monde, on s’approche de l’évier… pas pour se laver les yeux mais par envie de vomir !
Si on reste sur ce sujet, on dira que Josée Boileau (du Devoir) a trouvé le mot juste en parlant de ce qui se passe à Oka. Dans son éditorial elle peint le ministre Jacques Dupuis (autre mollasson à la Sécurité publique du régime Charest) d’un mot efficace : L’OTAGE. En effet ! À Kanasatake, des canailles rouges, la « Watch Team », fait sa loi et chasse la SQ comme des gamins malfaisants, on a pu voir ça, l’INCROYABLE !, à l’émission « Enjeux ».
Essayez de résister, vous, aux agents de l’ordre : ça va pas durer deux minutes, pas même une seule, ce sera, vite fait, la fouille, les menottes et bang !, la cellule rue Partenais. Pas vrai ?
Récemment des collégiens ont vu, et comment !, la raideur des bastonnades pour simple motif de rassemblement. Ce ministre Dupuis, nous prenant tous pour des imbéciles, déclare à l’Assemblée nationale que c’est pas la communauté okaïenne qui est prise en otage par cette poigné de miliciens, non, non, c’est nous ! » Non mais… Le chef James Gabriel, une fois sa maison incendiée par ceux du « Watch Team », découvre davantage à mesure que le temps passe que ce Québec-sous-Charest est un gouvernement de pleutres, de lâches. Nos policiers (et ceux de la bande), paralysés, aux ordres des Mous-Dupuis (« n’intervenez pas, ne bougez pas » ) moqués, bafoués par ces quelques bandits rouges en sont évidemment humiliés.
L’intimidation par des hors-la-loi est encouragée par le régime libéral actuel. Dupuis ira jusqu’à affirmer sans rire qu’il faut pour de l’efficacité policière qu’une population donnée se sente bien à l’aise avec un corps de police. » Incroyable ! Une invitation à l’anarchie, à plus grand désordre ! Les semeurs de troubles, les casseurs, se défendront : « Quoi ? On se sentait pas à l’aise avec la police ». Le con !
Il y a dans ce petit ghetto des bords du lac des Deux-Montagnes des gens tranquilles, aussi, hélas, quelques fripouilles encanaillés et voilà que c’est l’impuissance crasse qui perdure. La maudite bien conne « rectitude politique » ( ces pôvres indiens !) fait ses ravages face à des Dupuis-poltrons. Alors, chantons tous : « Gens de Charest, c’est à ton tour, de nous parler de frousse idiote. » À la porte et vite ce Dupuis-minus-ministre !

3 réponses sur “CINÉMA D’OBOMSAWIN : QUÉBÉCOIS TOUS RACISTES !”

  1. Je réponderais à celà par un vieil adage de mon grand père, récemment devenu sénile aux yeux de ceux qui ne se donnent plus la peine de saluer le personnage…
    « Tu peux chier et manger ta merde, et m’en donner, ce n’est pas pour cela que j’en mangerai. La merde, je sais quelle gueule, quelle parfum cela a »…Je n’ai pas restitué avec exactitude ses mots, mais, le sens est là. A l’anus Obomsa’lose peut composer n’importe quel navet, l’Européen n’est pas si con, dans l’omega (à vérifier). Marquere, Dave, siblepo ke des mutherfuckers se prenneme sur le sesens du mefil. Thêta, car le con existe bien et il nous entoure. Mais, dans le pays d’où je viens, Paris, le con est doublemnent pauvre. Pauvre de $ solar, et de cul’ture urvignasse. Le pauvre n’a pas de voi (terminaison en e,x possible)…donc pas de souci, sans thune sans chèque, le tonnard peut pas checker, losé astonished sans sous si, si un tone, un pas, 100 euro sans thune…lalala…FUCK OFF les cons…

    Sam

  2. Je n’ai pas vu le documentaire d’Alanis Obomsawin. Ça m’est donc impossible d’en juger pour le moment. Mais, sans avoir étudier la question à fond, elle m’intéresse et je trouve que le sociologue Serge Bouchard , entre autres, sait bien en parler. J’aime lorsqu’on ne fait pas l’économie de ses efforts pour tenter de comprendre en ne réduisant les choses trop simplement ou en ne les amplifiant pas outre mesure. Toutefois, je précise que j’aime que l’on s’indigne lorsque l’on constate une situation odieuse, et vous avez le verbe pour ce faire, M. Jasmin.

    Vous ayant lu ici hier ou avant-hier, et ayant entendu sur les ondes de la 1ère Chaîne ce matin, à l’émission Dimanche Magazine, un reportage sur un litige entre les Innus et Kruger au sujet de ‘Île René-Levasseur , j’ai eu envie de le signaler à votre attention et à celle de vos lecteurs, si par hasard vous n’en avez pas eu connaissance. Au-delà de l’objet qui fait là débat, ce reportage illustre fort bien les enjeux qui met aux prises diverses parties, avec parfois des intérêts divergents, pour les gens vivant ou/et travaillant sur un même territoire, et l’on constate dès lors que le racisme n’est pas nécessairement en cause. L’Histoire et le Pouvoir financier ont forgé et forgent encore la carte du territoire… Personnellement, j’espère qu’une juste résolution pourra être atteinte. On y est déjà parvenu par le passé, alors !

    Je me permets de mettre en lien la page de l’émission où le reportage est mis en disponibilité d’écoute, et copie-colle ci-dessous le texte de sa présentation :

    « L’Île René-Levasseur au cœur d’un litige entre les Innus et KrugerL’Île René-LevasseurL’Île René-Levasseur se trouve au milieu du réservoir Manicouagan, sur la Côte-Nord. Cette île est convoitée par la compagnie Kruger. L’entreprise forestière a déjà construit des accès et elle prévoit y exploiter la forêt dès que possible.

    Les Innus de Betsiamites bloquent le projet. Ils revendiquent ce territoire ancestral et ils maintiennent que le développement forestier de la région s’est fait sans leur consentement. Ils ont déposé une requête en injonction interlocutoire pour mettre un terme aux opérations de la Kruger sur l’île. Cette requête, qui devait être entendue le 16 mai au palais de justice de Montréal, vient d’être reportée à l’automne.

    Les revendications des Innus inquiètent la population locale. De nombreuses familles dépendent de l’industrie du bois. Myriam Fimbry s’est rendue sur la Côte-Nord. »

    http://radio-canada.ca/actualite/v2/dimanchemag/

    Mes salutations printanières,

    Danielle

  3. J’ai copié-collé votre article dans mon forum. (Forum sur le cancer qui apprécierait juste un petit mot d’encouragement de votre part.;-)

    À date une réaction d’une personne vivant en France:

    « Le calme ne va pas revenir avec un article utilisant des termes et un ton comme celui là !!!!!!!!!!!!!!!! »

    [url=http://espoirs.forumactif.com/viewtopic.forum?t=151]source[/url]

Répondre à Sam Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *