De retour à Plein-Art + Édouard Jasmin au Musée du Québec

Sans doute satisfaits de mes efforts pour 2004, les organisateurs québécois de l’expo sur les métiers d’art nommée « Plein art » viennent de me réengager comme porte-parole officiel de la dite Expo qui se tient chaque année dans le vieux Québec (au début du mois d’août).

Plein art regroupe environ 100 artisans québécois et des invités en provenance du Canada, de l’Europe, des États-Unis et de l’Afrique.Établi depuis 24 ans et accrédité par le Conseil des métiers d’art du Québec, l’association professionnelle des artisans du Québec, cet événement estival est le plus important du genre à se tenir en plein air au Canada. Plein Art propose une grande variété de produits originaux et de qualité.


« CET HOMME MODESTE, MON PÈRE, CE MARCHAND DE BIBELOTS CHINOIS PUIS QUI VENDAIT DANS SA GARGOTTE DE LA PETITE PATRIE (HOT DOG, HAMBURGER, SANDWICHE EN TOS GENRES, SUNDAY) DES FRIANDISES À BON MARCHÉ, VIENT D’ENTRER AU PRESTIGIGIEX « MUSÉE DES BEAUX ARTS » DE LA VILLE DE QUÉBEC DANS LA GRANDE ALLÉE » !

EN EFFET, LE MUSÉE VIENT TOUT JUSTE DE SE PROCURER, POUR SES COLLECTIONS PERMAMENTES, UNE QUINZAINE DES CÉRAMIQUES (DITES NAÏVES) D’ÉDOUARD JASMiN. DEVENU LE RETRAITÉ DE CE COMMERCE TANT ILLUSTRÉ DANS LES 75 ÉPISODES DE LA PETITE PATRIE À TÉLÉVISION (DE 1974 à 1976), SE FIT, APRÈS « PEINTRE-DU-DIMANCHE, POTIER PRIMITF. SANS AUCUNE INITIATION, AVEC UN TALENT ÉTONNANT, CET EX-PETIT-RESTAURATEUR DE LA RUE SAINT-DENIS, ÉDOUARD JASMIN, DEVENAIT RAPIDEMENT LA COQUELUCHE DES COLECTIONNEURS, À MONTRÉAL D’ABORD MAIS AUSSI À TORONTO ET AUX ÉTATS-UNIS.

L’ÉMINENT GALÉRISTE GART CLARK EXPOSA (1987) SES OUVRAGES D’ARGILE MODELÉE À SES GALERIES PRESTIGIEUSES DE NEW-YORK ET DE LOS ANGELES. C’EST SON DÉCOUVREUR, ET DÉFENDEUR ZÉLÉ, LE PROFESSEUR LÉOPOLD FOULEM, UN COLLECTIONNEUR ÉMÉRITE DES ÉDOUARD JASMIN, QUI A ARRANGÉ CETTE RÉCENTE TRANSACTION AVEC LE MUSÉE DE QUÉBEC. UN COIN D’ESCALIER PRESTIGIEUX MONTRERA AU GRAND PUBLIC CES PLATS DE TERRE CUITE OUVRAGÉE ILLUSTRANT DES SCÈNES COCASSES D’UN EXOTISME SAVOUREUX. ON EN REPARLERA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *