QUI DONC CONSEILLE, ORIENTE CBC-RADIO-CANADA» ?

À la CBC-SRC, au dessus des directeurs —et autres chefs de service— se trouvent les vrais patrons que sont les administrateurs de la radio-télédiffusion publique. Comme moi, vous imaginiez-vous y voir des créateurs de grande puissance ? Des artistes féconds, des « capables » de penser le présent et l’avenir du monde des « infos et divertissements ». Nenni !

Ce Conseil (C.A.) est fait de très curieux personnages. Via l’ex-ministre Liza Frulla, on y a mis un « président » pour faire écran, fallait au moins « un » bonhomme connaisseur du métier. Guy Fournier est donc le seul a connaître « pas mal » le métier.

Les autres ? À Québec, un jeune journaliste, Patrik Bourgeois, a eu la patience —pour son hebdo— de fouiller le passé (les C.V.) des vrais chefs de CBC-SRC. D’abord parlons de M. Rai Sahi ! C’est un brasseur d’affaires valant 2 milliards de piastres, chargé de compagnies diverses et qui loue à la CBC-SRC de ses locaux, rue Queen ! Conflit d’intérêts ? M. Sahi sort dans le corridor au moment où se traitent ces locations ! Fournisseur à la caisse des Libéraux, on peut gager qu’il a su prendre le vent-Harper et vite !

Il y a aussi Mme. J. Brunet, ex-prof de marketting aux HÉC qui est vice-PDG de « Distraction Formarts », compagnie qui « exportait » « Un gars, une fille », qui « importait » le concept de Ardisson, « Tout le monde… », au Québec. Mme Brunet fut PDG de « Vivavision Inc » où l’ex Chef de cabinet de Boubou, Mario Bertrand siège, elle fut producteure d’émissions-jeunesse dont « Wattatow » à la SRC. Conflit d’intérêts encore ?
François Macerola, époux de Suzanne Lévesque, y siège aussi, militant Libéral battu dans Vimont, ex-patron de l’ONF, de Téléfilm, c’est lui qui bloquait le projet du film, louangé à l’unanimité, du patriote Pierre Falardeau : « 15 février 1839 ». Comprenez les racines-sources de ce monde d’administrateurs absolument « neutres » politiquement !
Que je vous présente maintenant Mme. Y. Jivraj , la PDG de « Acrodex », firme d’informatique alliée à « Crimsonlogic » qui, elle, est partenaire de « CITIC ». Ce « Citic » est une très puissante banque (de Hong Kong) qui fait dans le trafic d’armes. Les Desmarais de Power- La Presse-Gesca, récemment, s’y sont associés ! Le président Fournier, « ostindebeu », n’y voit rien de grave. Se disant l’ami de Pet autant que de Tit-Poil, durant la « Crise d’octobre 1970 », avec menottes aux Miron, Godin et al, Guy Fournier, peinard, « conseillait » sur les Fêtes du 100 ième anniversaire de la RCMP, police accusée de… « vous savez quoi ». Pas d’état d’âme pour l’arrivisme « mangeur à tous les rateliers », selon Bourgeois.

On continue ? Il y a une Irano-Canadienne du nom de Mme. N. Khosrowshani née Irvani. Proprio, avec son mari, de maintes compagnies, dont « Future Shop » avant la vente à « Best Buy ». Via « Inwest Investments », financiers du Parti Libéral en British Columbia, papa-Irvani fut mêlé à pas moins que l’Irangate . À sa Bank « BCCI » —« une entreprise criminelle », selon le Figaro d’août 1991, papa-Irvani trempait dans : « trafic d’armes, drogue, blanchiment d’argent, prostitution, extorsion de fonds, fraudes et financement de terroristes islamiques ». OK ? Cette dame Irvani-Khosroshavi, assise aux côtés de tit-Guy Fournier, paravent « frullien », collaborait donc avec ce père étonnant tout emmêlé aux tractations sordides des Reagan et North ! On sait depuis que cette criminelle « BCCI »-Bank avait corrompu jusqu’à la CIA avant le ménage de l’agence.

Un autre « administrateur-radio-canadien » ? Il a nom de B. Christmas et il est Chef de bande. « MEMBERTOU » en Nouvelle-Écosse. Lui aussi, visionnaire culturel n’est-ce pas ?, conseille, oriente les programmations de CBC-SRC. Le budget de « Membertou » est de 70 millions de $. C’est un lobby en relations avec des armuriers puissants, avec « Lookhed Martin », tout-puissant armurier, aussi avec le florissant québécois-canadian « SNC-Lavalin ». Et « Boeing », oh boy !, et « Sodexho » et « Clearwater Fine Foods ». Tous ces industriels-armuriers font un fric fou (depuis le Bush-post-septembre-2001) avec « armes ultra sophistiqués, avions de chasse, hélicoptères de combat, etc. ».

M. Cristmas joue aussi sa carte de lobbyiste autochtone avec Boeing en vue du fameux « bouclier », que, tiens !, favorise le conservateur Harper. Chrétien envolé, Martin disparu, c’est business as usual. À lire le magazine « Affaires » d’avril 2003, M. Christmas a eu l’assurance que Membertou serait bon premier sur la liste des « reconstructeurs » de l’Irak démoli.

Ainsi, bien loin du monde des créateurs, tout cet aréopage d’affairistes incultes veille à ce que Radio-Canada (et la CBC) radio-télédiffuse —avec notre argent de contribuables— des émissions publiques instructives, politiquement neutres et, n’est-ce pas ?, enrichissantes culturellement. Merci Patrick Bourgeois pour votre recherche, c’est édifiant. Notre Guy Fournier, honnête homme, va démissionner dans les heures, ou les jours, qui viennent. Quoi « non » ? Le prenez-vous pour un vil matérialiste ?

(30)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *