FAUX MUSULMAN OUBLIÉ À « ZONE LIBRE » ?

À Radio-Canada, un dimanche soir de mi-septembre, GRAND reportage sur l’islamisme au pays à Zone libre. J’avais hâte d’entendre parler sur un certain Joussef Mouamar, vous allez voir pourquoi. Mais… rien, silence total sur Joussef M. Oui, il y a eu un grave « trou de mémoire ». Pas un seul mot sur Joussef Mouamar. Qui ? Un dangereux terroriste mahométan de Montréal. Décembre 2001, janvier 2002, un public stupéfait apprenait par dans nos gazettes que ce Joussef Mouamar, barbu activiste islamique, se nommait Gilles Breault ! Oh, oh ! Qu’il habitait juste en haut du Parc Lafontaine, payé par notre SRCS-RCMP, tenez-vous bien, 7,000$ par mois !

Ce Breault-Joussef, une « taupe », agent-double pour attirer, piéger de virtuels fanatiques, se déguisait en « fondamentaliste », obtenait du très gros argent public pour frais de voyage, « visitant une vingtaine de pays » disait le journal.. L’infiltrateur-Breault publicisait des attentats mortels ici et là. Le Coran sous le bras, Gilles-Joussef bafouait le Code criminel qui interdit les menaces-de-mort. Un sale boulot payé royalement par nous, pour ses « annonces-bidon » : bombes « islamistes » en stations de notre Métro, en écoles et collèges, aussi à une station de radio.

Travesti en « fou d’Allah », Mouamar-Breault défiait, trompait nos corps de polices québécoises abusés par la RCMP. Avec fausses alarmes et tout le tintouin policier qu’il faut déployer chaque fois, imaginez le gaspillage de fonds publics pour le Québec, ignorant le stratège de la RCMP-SCRS !

Voilà qu’à Paris, on découvrait ce mystérieux Joussef Mouamar et un juge-enquêteur dans la célèbre « Affaire de Roubaix » dont parlait le Zone libre de Lépine, s’amène, liste de suspects en poche, au Québec. Il veut questionner ce Mouamar, alias Tit-Gilles, le gras dur sur le salariat de la police fédérale; avec mandat international SVP car ce juge avait été menacé de mort via les « faux communiqués ». Le juge questionne nos Feds : « Qui ? On a rien à dire », « on ne connaît aucun Joussef Mouamar ». Tit-Gilles, l’ultra-rémunéré, fut installé « incognito » au chic Motel Universel, rue Sherbrooke, proche du Stade Olympique. À Zone libre ? Silence, oubli pratique ou censure ?

Cette protection pour Mouamart-Breault saura donc mêler à fond les cartes de l’enquêteur français et, je le redis, pas un seul mot de ce troublant épisode à ZONE LIBRE…sur ce tripatouillage policier éhonté ?

Peut-on espérer maintenant qu’il en va tout autrement avec ces 15 jeunes apprentis-terroristes « piégés » à Toronto. Tenus incommunicado. Dont on ne donne plus de nouvelles ! Ce bouffon-Joussef-Breault, pseudo-musulman illuminé dangereux, nous fait aussi nous souvenir d’une RCMP aux coups tordus. Avec taupe-à- bombe incendiaire, infiltrée à la CSN en grève au Manoir Richelieu. Grange incendiée. Vol de liste électorale. Faux communiqué du FLQ.

Actualité toute fraîche et encombrante : une RCMP-SRCS qui fait emprisonner et puis torturer en Syrie un innocent, un certain M. Maher Arar. Grave gâchis policer qu’un juge courageux vient de dénoncer. Des « amateurs » dangereux. Ce silence de Zone libre ? Qui a mis le couvercle du censeur sur ce Gilles Breault alias Joussef Mouamar ? Où est-il ? Qu’est-il devenu ? Peut-on compter sur Radio-Canada pour nous renseigner ? Un journaliste d’enquête, en vrai « zone libre », pourrait bientôt nous ouvrir cette étrange boîte de Pandore ? Je l’espère.

Une réponse sur “FAUX MUSULMAN OUBLIÉ À « ZONE LIBRE » ?”

  1. C’est scandalisant cette situation, pis nous autres les gnaiseux on pense encore a la gomme qu’on a subtilise quand on avait 10 ans au depanneur du coin!

    Je me souviens de ce monsieur, j’avais oublie!

    Merci monsieur Jasmin, pour les …………….souvenirs!

    Claude Goyette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *