LA PAILLE ET LA POUTRE

(lettre ouverte)

Un jeune écrivain, Patrick Senécal (croisé en Salons du livre, fort sympa), se dit scandalisé (avec raison) par le voyeurisme éhonté des reality-shows. Or, un article sur sa récente ponte nous apprend que le « scandalisé » fonce dans les obscénité les plus crasses, insurmontables quasiment, laisse entendre l’interview ! Bien curieux cette façon de juger un secteur de la télé people dégradante et d’apprendre que son bouquin nouveau glisse dans une sorte d’appel à un voyeurisme pas moins dégradant.

Pour s’attirer à tout prix un gros lectorat, un auteur a le droit (son choix) de patauger dans le morbide et la scatologie. Voici donc un jeune romancier qui tente de fustiger l’évident abaissement de certains concepteurs d’une télé pour jeunes participants pathétiques et voyeurs pathologiques. Qui fustige violemment les producteurs et les diffuseurs de ces grossiers spectacles et qui, volontiers, fait publier du polar à crudités féroces. À scènes burlesques, « à la limite du tolérable », me semble relever d’une hypocrisie ahurissante.

Quand on veut mettre sur le marché un ouvrage littéraire de cette sorte, on doit avoir la décence logique de se taire sur les actuelles dérives télévisuelles. Pour collaborer un peu efficacement au moindre assainissement des ondes publiques, un écrivain à intérêt à publier une rédaction à intrigue capable de participer à un humanisme minimum, non ?

Claude Jasmin, écrivain, Sainte Adèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *