BERNARD LANDRY CONSPUÉ ?

(lettre ouverte)

Bernard Landry insiste à une réunion patriotique pour redire que le Québec n’est ni multiculturel , ni bilingue. Voilà une réalité qui embarrasse certains dévots du « bonententisme » mou. Pourtant, seul territoire français dans la vaste mer continentale anglophone, un Québec français ne doit jamais cesser d’affirmer et de ré-affirmer sa différence fondamentale. Nous serons toujours en danger, fragiles, dans cet océan anglo qui nous environne. Il n’y a rien à craindre pour l’anglais, n’est-ce pas ? Les frileux qui s’énervent de la déclaration publique de Landry sont des hypocrites. Ils font voir le grand danger qui court pour la pauvre langue du grand Shakespeare ! Non mais…

Il n’y a qu’un seul danger : la popularité foudroyante mondialement de la langue des Étatsuniens -en fait du plus puissant pays de la planète actuellement… et tous ses satellites. On devrait trembler : s’il fallait que notre minorité anglaise se sente en péril de perdre l’anglais ! J’en dors mal ! Au temps où on doit batailler sans cesse pour notre résistance (nous ne sommes que 2% sur le continent !), il faudrait que l’on songe au sort pitoyable (!) de notre minorité. Lisant des protestations à ce « Québec ni bilingue ni multiculturel », l’on saisit le soudain et imaginaire cauchemar « ultra-démocratique » des preachers en bilinguisme.

Or il n’y a pas de pays bilingue, il n’y a que des personnes bilingues. Aux USA, l’on affiche « English only » en Californie ! Constatez le progrès anglo actuel au centre ville, le refus obstiné de la pourtant « normale intégration » à la majorité, voyez lucidement l’évident progrès « anglois » en notre métropole. Cela fait peur. Sans compter la fuite-refuge des ados des migrants vers les cégeps anglos. Oui, Landry fait bien de rallumer la flamme pro-française, c’est essentiel au moment où une cour dérape en faveur de cette « première année d’école au privé » pour éviter la maudite langue de la majorité, l’intégration normale. Oui, il y a des coups de pied au cul qui se perdent, je vous le dis.

Une réponse sur “BERNARD LANDRY CONSPUÉ ?”

  1. Une autre qui peut prendre la porte au plus sacrant!

    Marie McAndrew, Grande Prêtresse au Temple du Nouveau Monde, Membre du Groupe des Conseillers pour nos deux Têtes d’Oeuf de la Commission sur les Accommodements, et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’éducation et les rapports ethniques de l’Université
    de Montréal.

    Autrement dit, un(e) de ces “intellectuels” super intelligents qui sont, on nous l’assure, les mieux représentatifs à déterminer le plus honnêtement et équitablement la direction sociale pour le peuple Québécois!

    Voyez plutôt ce que colporte sur notre compte cette collabo antiquébéciste loyaliste raciste Anglaise:

    Retour en arrière
    Marie McAndrew

    Pour certaines minorités religieuses d’implantation ancienne, l’affaire Hérouxville n’est pas sans rappeler «Les Juifs ne sont pas les bienvenus ici. Ste-Agathe est un village canadien français et nous le garderons ainsi » de l’été 1939.

    texte complet ici:
    cyberpresse.ca/article/20070831/CPOPINIONS02/70831006/6732/CPOPINIONS

    Et c’est ce genre de propagandistes des mensonges historiques de l’Anglais que nous avons dans nos Universités du Québec!

    J’ai peine à croire que cette (insulte) ne s’est pas même donner la peine de vérifier ces prétentions abjectes avant de les colporter! Ou peut-être même qu’elle n’en voyait pas l’utilité tellement l’information servait bien sa cause et c’elle de ses maîtres!

    ET POURTANT! LA VÉRITÉ:

    À Sainte Agathe, en 1939, et bien avant, tout le commerce, comme partout ailleurs au Québec, était dominer par l’Anglais qui en interdisait l’accès aux Canadiens français (Québécois) dominés après la conquête.
    Cette affiche antisémite que la perfide Andrew brandie haut et fort pour dénoncer le racisme des Québécois est une conception de ces Anglais qui possédaient tous les commerces importants à Sainte Agathe!
    Tout spécialement A.B. Thomson propriétaire de l’auberge Chantecler réservé aux WASP (White Anglo Saxon Protestants) 400 acres!
    8.05$ par jour (fortune innaccessible aux Canadiens français)
    Ainsi que le Alpine Inn.
    Sans oublier Tom Potter et son St-Adèle Lodge, hôtel de villégiature de 61 chambres, piscine, courts de tennis et écurie d’équitation. Très fréquenté pour son Red Room!

    Voilà, sur quelles portes étaient clouées ces affiches!!

    Sur les portes de SES ancêtres à ELLE!!!

    Voilà les perfides menteurs collabos qu’on nous a soigneusement choisi pour cette commission!

    Y’a des ost… de sacr… de limites!

    Elle aussi on manquera pas de conter son histoire au 400eme!

    On va la faire connaître la contribution des Anglais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *