« Tu seras un cyborg, mon fils ! »

   Un humain de type cyborg ? Pas mon fils sans doute, ni même mon petit-fils mais le fils du petit-fils de mon petit-fils ? Ah ! Il serait mi-chair, mi-métal  ! Mais quoi, qui n’a pas un ami ou un voisin vivant avec un implant sous la poitrine ? Cette personne n’est pas encore un robot mais… « Ce n’est qu’un début, continuons le combat ». C’est le cri triomphant de quelques centaines de membres enthousiastes du « World Transhumanist Association ». Le WTA. Ils ont des publications, un congrès annuel.

À travers l’Occident, plus nombreux aux USA,  il y a donc de ces des gens -regroupés en quelques associations- qui promeuvent la venue au plus tôt du robot humain, du cyborg. Ils disent qu’il est plus que temps de changer de cycle, qu’il et dépassé l’homo sapiens, sapiens. Que l’on devrait dater chaque nouvelle année de notre époque, non plus à partir d’un chef religieux nommé Jésus, mais de l’année de naissance -les opinions varient-  d’Einstein, de Newton ou de Darwin ? Ou bien cet « an un » serait l’année de la découverte de l’ADN. Ou du premier né in vitro ! Ou de « l’année où l’homme a pu cloner un animal ! » Faites votre choix.

Des scientifiques – pas des amateurs qui bricolent- parfois venus de Princeton ou du MIT, veulent encourager, stimuler l’avènement de toutes les technologies de pointe. Ils applaudissent  par  exemple à ces implants -nommés cochlétaires- pour faire entendre les sourds ! Ils se disent post-humanistes et guettent la venue prochaine de la mise au point de lunettes munies de micro-caméras avec puce, capteur, antenne pour que les aveugles voient !

      Aux yeux de ces audacieux chercheurs -répandus en une douzaine de laboratoires- l’homme nouveau sera cyborg ou ne sera pas. Pour ces idéalistes -qui se disent des réalistes pressés- c’est le cri  du « Vive la manipulation des gènes ! » Fini l’ère du religieux ! À bas les résistants romantiques. Bienvenue l’ère de la raison. Des sciences. On parle ici d’un eugénisme ? Qui n’aurait plus rien à voir avec l’eugénisme raciste -et sélectif- des fascistes, du nazisme. Les améliorations biologiques s’offriront à tous, en peine démcaratie  Le nouvel appel  ? Cyborgs du monde entier, unissez-vous !  Le vieux marxisme ouvriériste est mort et enterré bien entendu. Ces hérauts proclament : « Un nouveau monde est à nos portes. » Ils invoquent de vieux mythes antiques sur la quête lancinante de l’immortalité. Ils dénichent un peu partout des propos transhumanistes autant chez un ancien savant comme Descartes qu’avec le moderne astrophysicien Stephen Hawking.

« Personne ne veut mourir », dit la chanson. Bien vrai, évidemment. Alors ? Vive le cyborg à nos portes ? Cependant des savants humanistes redoutent des dérives graves et du dérapage regrettable. Un savant comme Francis Fukuyama tient son pied sur le frein et fait enrager ces scientifiques que lui juge inconscients. « Danger, lance-t-il, c’est une chose de vouloir choisir le sexe de son enfant, c’en est une toute autre de vouloir le cloning de reproduction. Une technologie pas encore au point. Même Le cloning dit géniticothérapique, le recours aux cellules souches ne fait pas l’unanimité. Nous le savons.

Le confiant post-humaniste rétorque : « La myopie ne fut-elle pas corrigée merveilleusement par les lunettes ? Pourquoi ralentir, craindre le progrès ? » Il y a les OGM montrés comme le formidable secours de l’humanité pauvre… ou condamnés. C’est selon les tendances, selon ses exigences face à l’éthique ?  Baliverne disent-ils : « Il y aura, n’en doutez plus, pauvres conservateurs timorés,  le « HOG ». Oui, oui, l’homme modifié génétiquement. Utopie ? Non, place à la nanorobotique. C’est l’avenir, affirment-ils en leurs rassemblements.

Selon ces chercheurs scientifiques d’avant-garde le nouvel humain peut déjà songer à vivre au delà d’un siècle ! Croire  à une longévité assistée (!), tenez-vous bien,  vivre « deux ou trois fois » en centenaire ». C’est pour 2050  !Plus optimistes, certains avancent : 2020, c’est demain !  L’homme implanté de toutes parts, survivra avec ses organes robotiques sophistiquées. Les réticents répondent : « Attention : délicat de tripoter les gènes. On le sait en 2008 : en voulant corriger le gène de l’anémie on peut libérer la malaria. » Sacré dilemme ! Un romancier comme Houellebecq (-Les particules élémentaires, La dérive d’une île,  etc.- peut ben s’amuser mais il en va autrement si on va trop loin, trop vite, en ce domaine dit de la génotypie !

En attendant l’immortalité, il y a l’amélioration des vieilles conditions de la vie humaine actuelle. Il y a des comprimés à explorer.  Des pilules magiques. Oui, la dope ! Des transhumains souhaitent l’audace là aussi. Des molécules nouvelles, vitamines encore inédites,  seraient un apport merveilleux. Fin des « puritaines » condamnations de certaines drogues, allons. L’homme, disent ces audacieux chercheurs, fait bien de s’aider, la chimie révolutionnaire est là pour collaborer efficacement à… la survie, Il faut la développer de toute urgence. S’emparer de cette pharmacie fantastique.

Ce n’est pas tout, pas assez, de chercher à combattre la démence ou le diabète, il faut combattre la mort. Il faut utiliser les psychotropes qui pourraient conserver la vie pus longtemps, pas seulement pour des performances aux Jeux Olympiques, pour résister à la mort. Il est là le grand but, le grand combat des posthumains : « tuer la mort ». Se débarrasser de la mort. On saisit que tout le monde dresse l’oreille car qui accepte avec plaisir de mourir ?

Une réponse sur “« Tu seras un cyborg, mon fils ! »”

  1. Bonjour,
    Vous devriez jeter un oeil au documentaire qu’ont réalisé les journalistes d’une émission sur les nouvelles technologie, produite par la télévision suisse romande.

    Il s’agit de « Nouvo » et le doc porte sur Kevin Warwick, un chercheur britannique qui lui aussi veut devenir un cyborg.

    Implantations de puces dans le corps, essais avec des cellules cérébrales de rats…
    Tous les ingrédients du scénario de science fiction sont là… dans la réalité!

    Merci pour votre article. Très intéressant

    Pour voir la vidéo:
    « Rencontre avec Bioman »
    [www.nouvo.ch->http://www.nouvo.ch/133-1%5D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *