LES QUÉBÉCOIS EN RACISTES DOMINANTS ?

Un jeune cinéaste anglo-québécois vivant au Québec ( mal intégré et mal informé), se confie à un reporter : « La culture au Québec, son cinéma, c’est « tout blanc et franco, rien, jamais, pour ses minorités, pour nous les anglos. Ou les Haïtiens ».  Sa stupide lamentation étonnera grandement une vedette québécoise comme l’excellent Norman Brathwait —ou le surdoué Gregory Charles— et tant d’humoristes à succès. Au Québec, nous sommes évidemment majoritaires (comme des Italiens en Italie, etc.). 80 % de la population. La culture est forcément blanche et franco. Le fou-cinéaste y voit du racisme, un nombrilisme, de l’injustice.

Je lis ces conneries, comme toujours, pour nous diffamer et j’ai besoin d’air. Au rivage, des canards visitent les labyrinthes de l’imposant dôme noyé du vieux saule frais tombé. Un rat musqué, gras comme un brigand, trotte vers le quai, son abri. Une marmotte (ma Donalda ?), grasse comme une voleuse, traverse le terrain, nez fouineur collé au sol. Belles visions qui consolent de ce  fabriquant du film  « Je suis Lénine », ou Trotski, peu importe hein ?, une fable jugée médiocre, continuait de baver sur les Québécois. Mon Dieu, que je suis inquiet pour l’épanouissement de la minorité anglo ! J’en dors p’us ! Comme s’il y avait pas trois cent millions d’anglos (300,000, 000) sur le continent ! Comme si nous n’étions pas que 2% de résistants sur ce continent. Si notre culture « blanche et franco » vit bien, s’épanouit fort, eh bien, ce fait en Amérique du Nord ne cesse de susciter l’admiration. Tous les observateurs de l’univers et nos visiteurs du monde entier ont le chapeau bas ! Notre surprenante survivance, notre farouche résistance est prodige. On a bien raison de nous en féliciter sans cesse. Partout ailleurs sur la planète (et en Louisiane donc) ce sera le souhait « de nous assimiler » selon Lord Durham venu nous enquêter en 1839. Québec français est un miracle ! Et que ceux qui refusent de s’intégrer normalement à nous —80 % du peuple québécois— aillent pisser dans les fleurs !

Ô, tellement plus rafraîchissant de revoir soudain ce grand papillon, belle couleur chocolat avec arabesques blanches aux franges. Foufou, il volette entre les corbeilles rubescentes de Raymonde.Tellement plus ravissant d’observer ces vives mésanges-à-têtes-noires qui s’agrippent au bord des feuilles pour attraper des pucerons ravageurs, un vrai numéro de cirque !

Bon, vive l’été et sus aux diffamateurs malgré la canicule et cette cuisse ankylosée. Je vais revoir « le » Grand Saint-Pierre du Paradis à la clinique). Je souris à ma vie. Une équipe, armée de scies, va réduire en bûches le vieux saule tombé. Eh bien, non !, voilà encore un coco fêlé ! Un autre con qui joue le prophète de malheur : Québec, comme nation libre, normale, c’est terminée depuis, exactement, octobre 1970 ! » Qui parle à un magazine de Paris ? C’est la vieille « queue de veau », le faux-Prince consort. Ô con sort de ce corps. Celui  de notre Reine-nègre à Ottawa. Ce parasite culturel exilé de France, ex-documentaliste de cinéma, joue la devineresse à boule de cristal.  « Notre lutte pour une patrie souveraine, faut plus y penser, un  rêve à enterrer « drette là ». Pourtant voilà qu’une indépendantiste vient de gagner aux élections, proche de la métropole ! Pépère Lafon, qui a fréquenté des vilains séparatistes, de Vallière en Jacques Rose, de Godin en Miron, achevant sa figuration de valet muet de la Vice-Reine stipendiée, devait avaler de travers cette semaine.

2 réponses sur “LES QUÉBÉCOIS EN RACISTES DOMINANTS ?”

  1. Le Kébec a toujours été un coin fort hospitalier, nulle doute sur ce sujet.
    Nous accueillons nos minorités les bras ouverts et comme remerciement,
    on crache sur notre hospitalité, impardonnable!
    Le respect n’est pas de rigueur. Tout leur est permis et nous le petit
    Kébécois devrait s’agenouiller devant ces gens impolis et irrespectueux.
    Non merci! Ils sont très heureux de partager notre société. La preuve,
    ils nous quittent plus, profitent de notre système social et crient par
    desssus-tout au racisme à leurs égards.
    La France est en train de promulgueur une loi envers ces gens et j’ose
    espérer que nos chers politiciens (?) en feront autant s’ils sont capable
    d’être à la mesure de leurs opinions non chancelantes.

    André, épervier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *