MAROIS DOIT RESTER !

 

Ces temps-ci, on dirait une mode, certains indépendantistes  —intellos, artistes, gauchistes—  éprouvent le besoin de médire sur Pauline Marois en cheffe de parti. Parmi eux, quelques misogynes inconscients. D’autres, des puristes, jouent les rongeurs de balustres (oh oui, il y a des balustres au parti) ou bien sont des grenouilles de bénitiers (oui, oui, il y a des bénitiers au parti). Ces réticents (et des démissionnaires)lui reprochent l’appui à cette loi à propos de l’entente PKP-Québécor versus Mairie-Labeaume au sujet de l’aréna subventionné par l’argent public. D’une bouche on la condamne : « bien laide action électoraliste de Pauline Marois  —populiste et démagogique— pour s’attirer des votes de cette région (les alentours l’aréna-québécor). » C’est de bonne guerre, c’est l’ouvrage inévitable d’un vrai chef de parti bien réaliste de vouloir attirer le plus de votes possible. D’une autre bouche, c’est la complainte vague, floue : Marois n’a pas l’étoffe d’un chef visant la victoire ! Madame Marois a admis avoir eu tort de souhaiter l’unanimité, les démissionnaires devraient effacer cette vilaine ardoise et reprendre la lutte souverainiste. À moins… que ces abandonneurs soient de façon inconsciente comme découragés de bien sentir la faiblesse de l’électorat pour la cause sacrée. Alors ? Dérive, lassitude et ce sera le « lâcher prise » à la mode actuelle. Cela se peut, le nom de la chose ? Un acte manqué.  

Faudrait nous brancher souverainistes grincheux en tous genres. Qu’est-ce que c’est que tous ces « a l’a pas, et mon Dieu qu’elle l’a donc pas »?  Niaiserie. Ces propos folichons s’entendent sur le web —aux réseaux des-anonymes-courageux (facebook-twitters et Compagnie. « À l’a donc pas ! » : On croirait ré-entendre le philosophe-clown André Moreau, ou feu-Roger Drolet à un micro de noctambule ! Moi aussi je serais bien aise d’élire chef un homme ou une femme à la flambloyante personnalité, ultra charismatique, un très adroit tribun aux discours politiques remplis d’envolées lyriques contagieuses. Il n’y en a pas, et cela dans les quatre partis, y compris l’incolore amateur de procrastination M. Legault. Plus terne que Legault, c’est les limbes ! En attendant, vive « une femme » ! Ce serait une formidable « première ». Pauline Marois, plusieurs fois en charge d’importants ministères, soutenue en congrès du parti. À 93 %. Marois nous fera une formidable figure politique, qui nous surprendra sans aucun doute.  Certains innocents réclament le bloquiste battu, M. Duceppe. Ils  rêvent debout. Lélectorat québécois vient de le rejeter et violemment et il a été battu dans son propre compté. Moi, je voterai Marois et cela avec une énorme confiance.

 

Claude Jasmin,

Écrivain, Ste-Adèle.

5 réponses sur “MAROIS DOIT RESTER !”

  1. Mme Marois ne m’inspire pas du tout, mais je n’ai pas le choix. Bien sûr, je
    vote pour le parti. Qui sait ! Elle est peut-être comme le carcajou, d »aspect
    innofensif mais extrèmement agressive lorsque le besoin se fait sentir. À
    mon avis elle n’a pas le verbe suffisamment motivant et entrainant pour
    redonner au parti sa force perdue. Conséquemment, elle devra trouver des
    arguments solides pour y réussir. Saurait-elle galvaniser nos nationalistes
    québecois, comme René Lévesque savait le faire? Je ne me fais pas trop
    d’illusions.

  2. J’envoyais des commentaires au Bloc Québecois et je recevais toujours
    une réponse. Mon dernier commentaire……pas eu de réponse.
    Le voici :
    < <<<>>>>>

    C’était peu de temps avant les élections…….

  3. @Claude Jasmin ou au webmestre

    S’il y a censure, il serait intéressant d’en être avisé.
    Seules sont restées les accolades de mon message à Gilles Duceppe
    Le revoici donc :
    @ M. Gilles Duceppe
    J’ai réalisé dernièrement qu’une clarification/éducation s’imposait au niveau
    des jeunes. Le commentaire typique : « Ça donne rien de voter pour le
    Bloc car ils ne réussirons jamais à prendre le pouvoir »
    ——————————-
    Autre sujet et corrigez moi s’il y a lieu.
    Comment se fait-il qu’il n’y aie pas d’emphase de votre part sur le fait
    qu’une séparation du Québec ferait en sorte que nous garderions pour
    nous les impôts que nous versons au fédéral?
    ——————————-

  4. Toutes ces grenouilles, ces rongeurs, ces intellos, ces artistes, ces gauchistes, ces rêveurs et pourquoi pas ces écrivains, qui se tassent dans leur petit coin pour donner la parole à mme Marois, tout ça, c’est du vrai monde. Le peuple c’est ça.

    Il y a longtemps, très longtemps, fervent péquiste que j’étais, je m’étais glissé au sein d’une organisation du Lac-St-Jean, c’étiat à l’époque du scandale de la caisse obscure du parti libéral, lorsqu’à une réunion, un avocat a déposé dan sles mains du secrétiare DES liasses de $100 provenant de monsieur X, entrepeneur général, et encore de $$$ venant de Y et de Z, je me suis outré, finalement on m’a fait comprendre que la politique c’est la politique et qu’il faut savoir jouer le jeu, sinon que je devais retourner à mes affaires, le PQ de l’époque n’avait besoin de Zoro.

    Il y a une telle ambiguïté dans le PQ et notammement dans la dernière sortie de mme Marois, quand on est un parti souverainte indépendentiste et qu’on prend le pouvoir, on ne va pas se mettre à genoux devant la population qui a eu le courage de nous élire pour en plus redemander un référendum, un espèce de vote de confiance de 2e tour, comme pour vérifier si c’est bien ça que la populaition veut.

    Pauline Marois ou pas, j’attends du PQ qu’il mette ses culottes au lieu de les baisser pour qu’on se fasse coiffer au poteau comme les autres fois. On vote PQ, on élie le PQ, le Québec devient indépendant, me semble que ça va de soi. Quand le Québec a voté Libéral, il n’y a pas eu de référendum à savoir si on restait là… ca allait de soi.

    Courage mme Marois, si vous mettez vos culottes, je voterai PQ, pas de demi-mesure.

Répondre à Maurice Lalancette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *