ADIEU ET BONNE CHANCE CANADA !

Avec les dernières élections fédérales, c’est « le début de la fin » de l’ancien Canada, on devrait en être convaincu. En tous cas, mercredi (10 août), dans La Presse, John (Ibbitson), lui, fait un diagnostique clair qui proclame cette « fin » prévisible désormais. Verdict qui ne vient pas d’un amateur, car mon ami —allié involontaire des patriotes— John, est le « chef de bureau » au « Globe and mail » de Toronto. Il constate « l’isolement » (son mot) : il n’y a plus que cinq (5) députés québécois au pouvoir avec Harper !

Sa deuxième clé ? « Déclin constant à Ottawa du Québec ». Il a tout à fait raison. Il voit clair. Sa lucidité est l’annonce impitoyable de cette « fin de l’ancien Canada », en effet notre « nation » ( notion clairvoyante, venue de M. Harper) n’aura très bientôt aucune importance. Aucun poids politique. Aucun sens réel dans ce Canada en train de se dessiner.

Audacieux, John concluait qu’aux prochaines élections fédérales, les Québécois demanderont pourquoi ils font (encore) partie de ce pays (fédératif). « Que répondra le reste du pays ? » dit John.Tout est dit et bien dit, avec courage, avec franchise. Nos bons vieux demi assimilés québécois vont devoir faire face à la réalité. Ici, au Québec, notre seule patrie, nous sommes majoritaires et « maîtres de notre destin » —Bourassa dixit un soir d’échec mulroneyen.

Nous formons toujours plus de 80 % de la population dans notre seule patrie, le Québec. Il n’y a donc ni isolement ni déclin, très cher John…qui soulignait qu’au sein du Canada, nous sommes passés de 30% à 20 %. Il affirme que notre « insignifiance » politique à Ottawa va s’accroître avec les nouveaux sièges accordés sous peu aux provinces anglaises, en toute justice  démocratique.

Nos vieux nostalgiques du temps du quatuor des demi assimilés, Laurier, Saint-Laurent, Trudeau et Chrétien doivent, tout comme John, regarder en face cette fin de notre importance à Ottawa. Si jamais (une ou) des lois anti-québécoises sont présentés aux Communes, « on est faite » comme dit l’expression populaire. Les Québécois, sans  nostalgie du passé, comprennent maintenant que c’est vraiment le début de la fin et qu’il doit, tout naturellement, y avoir l’indépendance de Québec puisque ici on reste une majorité «  libre de ses choix » —encore Bourassa.

Merci John. Une sagesse populaire a fait un mouvement intelligent en rompant d’instinct avec les indépendantistes obsolètes —et un peu vains— du Bloc d’Ottawa. Encore un pas en avant et nous nous voterons l’indépendance bientôt. C’est nécessaire, c’est la seule bonne et pacifique solution nationale. À moins d’accepter niaisement, suicidairement, de n’être À Ottawa, qu’une infime « parcelle de peuple » sans aucun pouvoir réel —tel les Ukrainiens ou les Chinois du Canada. Oui, une infime minorité —folklorique— au beau milieu de la vaste mosaïque canadian. John, souhaitez-nous « bonne chance ». Enfin, enfin, débarrassé de notre encombrant patriotisme, je souhaite « bonne chance » à ce prochain Canada, pays voisin et ami.

Claude Jasmin

(Sainte Adèle)

(30)

4 réponses sur “ADIEU ET BONNE CHANCE CANADA !”

  1. J’ai emprunté un commentaire que j’ai fait sur un autre blog

    Rédigé par : Maurice Lalancette | 23 mar 2011 08:43:44
    @ Charles Auguste
    Québec et Ontarion = population 21,000,000 = 62% du Canada
    Canada = population 34,000,000
    Nos gouvernements peuvent bien jouer avec les chiffres et jeter de la poudre aux yeux. La réalité est facile à voir!
    ===========================================
    Et vous pensez que l’argent du fédéral vient du reste du Canada!!!!
    ===========================================
    Sur le blog de Mme Claire Harvey
    Une partie de mon texte
    Publié le 05-01-2011 à 6:34
    La peréquation

    Population : sera révisé le 28 janvier 2011
    Saskatchewan 1,024,000
    Terre-Neuve 509,200
    Ontario 13,000,000
    Québec presque 8,000,000
    Manitoba 1,213,815
    Alberta 3,786,398
    Colombie Britanique 4,569,283
    Nouveau Brunswick 753,383
    Ile du prince edouard 142,828
    Nouvelle Écosse 941,140
    total 33,940,047
    ========l affirme que notre « insignifiance » politique à Ottawa va s’accroître avec les nouveaux sièges accordés sous peu aux provinces anglaises, en toute justice démocratique.========

    Les Britishs sont habitués à la dictature dans le monde, c’est bien connu.
    Mais comment peut-il ajouté des sièges dans des provinces qui font à peine 3 fois la population de St-Jérome ou qui ne totalisent même pas la population de la ville de Montréal????
    La crosse n’est pas qu’un jeux!

  2. La dictature de Harper va aider à l’émancipation du Québec.
    ———–
    La Suède
    Population
    – Totale (2011)
    – Densité Classé 82e
    9 088 728[1] hab.
    22 hab./km2
    ———-
    La Finlande
    Population
    – Totale (2011)
    – Densité Classé 109e
    5 259 250[1] hab.
    17,25 hab./km2
    ———-
    La Norvège
    Population
    – Totale (2011)
    – Densité Classé 115e
    4 920 305[1] hab.
    15 hab./km2
    ———-
    Nous pouvons très bien former un pays avec la province de Québec
    et gérer notre devenir. De plus, nous avons assurément plus de richesse
    naturelle que ces trois pays réunis.

  3. Riches ou pas, il manque une chose ou deux aux québécois pour avoir leur pays bien à eux ; l’affirmation forte, pacifique mais déterminée de nous faire respecter dans nos particularités de moeurs, de coutumes et de langues ; la capacité de garder un lien social fort et signifiant entre des parties egocentristes désabusées ; le courage de marcher debout contre l’adversité ; la volonté d’arrêtre de demander ce qui est à nous, notre identité…
    L’échec mulroneyen vous dites ! Et l’échec levesquien ? Et les autres échecs tous aussi lamentables les uns que les autres ? Tant de québécois au pouvoir et pas un seul pour mettre ses culottes et réclamer ce qui nous appartient de droit, être chez nous chez nous.
    Mis à part toute notre capacité minière en devenir, nous avons une grande richesse que nous dilapidons comme si elle était éternelle, l’eau. Et pourtant, ils sont nombreux à vendre leur âme au diable pour un gros salaire, des bonus de production et autres avantages… ce qui compte c’est de vendre donc de mettre des sous dans le compte de banque de tout un chacun.
    J’en ai des haut-le-coeur parfois de voir de tout bord tout côté ces empileurs de fric qui collégient en cachette des décisions  »payantes » au détriment de ce qui pourrait nourrir un pays.
    Il manque autre chose, il manque la fierté, il manque la volonté, il manque le rêve, il manque un leader qui va prendre et qui va assumer sa décision.
    Une voix monte en écho dans ma tête : Que le dormeur s’éveille !

  4. Après la Gendarmerie Royale du Canada, maintenant la Marine Royale du Canada et l’Aviation Royale du Canada. Coudon le Canada est-il reparti à reculons ???
    Le Québec a t-il été consulté dans cette affaire ?
    Vivement le Québec !!!

Répondre à Pierre Simard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *