365 BEAUX JOURS ?

 

Tous beaux ? Je nous le souhaite; relativement, c’est faisable par ici où i n’y a pas de guerres. Ô Damas, martyre sous les tirs croisés ! Nous vivons en paix, loin des Syrie. On n’a qu’à lire nos chères gazettes, écouter la radio ou regarder les actualités télévisées, tel le viol, une banalité en Inde ! Tel emprise religieuse en Tunisie ou en Libye. Régions pourtant fraîchement débarrassés des dictateurs. Pays où— ô la politique des Frères musulmans !— l’on milite pour la religion liberticide (anti-féministe, anti-avortements libres, anti-homosexuels, anti-libre-pensée). Monde à Ayatollahs scrupuleux, Iran bafoué, monde à stupides charias !

Alors, facile à prévoir : dans nos régions, ce sera une belle et bonne année, tous mes bons vœux mes très chers lecteurs. Certes il y aura des morts. Il y aura des maladies, des bénignes et des ravageuses hélas. Mais il y aura aussi de grands bons moments avec des succès espérés, des victoires. Des grandes. Aussi des toutes petites : ne plus fumer. Pas si petite chose que d’arriver à nous séparer de cette manie, chez moi, nous ne le savons que trop. Des espérances enfin livrées ? Ce diplôme tant souhaité, cette promotion méritée, ce juste profit chez tant de développeurs, commerçants, industriels honnêtes, droits, travailleurs, oui, oui il y en a.

Dangereux, malgré enquêtes révélatrices indispensables, de ne voir que le monde en noir, nocif, malsain, carrément morbide de s’y couler, de ne voir que les travers des gens, les lascars, filous, malandrins, voleurs, corrupteurs et corrompus. Ne mangez pas de ce pain de désespoir. Fuyez les vision des tordus pour qui le monde n’est que monstres, abuseurs. Le monde est bon, criait un joli chanson de Stéphane Venne. Mais oui, le monde est beau et souvent, chaque jour nous fait voir ce bel aspect de l’humanité modeste, des moments d’humanité ordinaire, ici même, dans nos alentours; voyez celle-ci ou celui-ci, agent précieux et bénévole indispensable, tous ces soignants à cet hôpital laurentidien, à cette clinique débordée, dans ce refuge paisible, à cette institution pour grands aînés. Mille et mille gestes seront posés à chaque jour de cette année nouvelle.

Voici donc venir, lectorat aimé, une joyeuse belle grappe de 365 jours. 52 semaines, 12 mois offerts à nos bons soins envers notre prochain. Offerts à nos générosités en toutes dimensions, à défendre valeurs familières. Nouvel an bienvenu que ce naissant 2013 avec les bouquets bienfaisants de mille et mille attentions, pour parents, amis, voisins.

Oui, le monde est bon, jeunes gens, fuyez ces chevaliers-aux-tristes-figures (salut Cervantes !) , ceux qui pissent sans cesse de sombres jets misérabilistes sans cesse appréhendés, on dirait souhaités. Rassemblons-nous, humains de bonne confiance, de bonne volonté, capables d’optimisme. Cette sordide habitude du « monde au noir » ( salut Yourcenar !), maladivement adoptée ici et là, est un poison utile aux médias affamés (jamais de bonnes nouvelles de ce côté !). Le noir est complaisamment adopté pour ces gros « yeux de vitre » sado-macho des cameramen postés à tous les carrefours-de-la-malchance. Résistants à cette complaisance infectieuse, souhaitons-nous, sereins et confiants, une sacrée bonne année !

2 réponses sur “365 BEAUX JOURS ?”

  1. M. Jasmin, je vous souhaite, ainsi qu’à vos proches, une excellente année 2013.
    Retenons ceci: L’année 2013 sera ce que nous en ferons!
    Donc, projetons le maximum.

  2. Monsieur Jasmin,

    quoi vous souhaiter de plus qu’une lucide sérénité (pas la naïve),
    l’amour de soi et de son entourage (le vrai cercle d’amis diminue avec le temps),
    et surtout la santé (vivra-t-on bientôt jusqu’à 100 ans et plus ?).

    L’éducation de nos parents leur faisait dire la sempiternelle…et le paradis
    (P majuscule) à la fin de vos jours! Avant d’en être rendu là,
    nourrir son esprit de pensées positives et continuer de s’émerveiller devant un beau firmament, devant la fraîche naïveté des enfants et de nos petits-enfants qui essaient de se frayer un chemin dans la vie. Pourquoi pas?

    Bonne année
    et au plaisir de lire votre nouvelle publication
    au printemps prochain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *