NOUS : TÉLÉSPECTATEURS MÉPRISÉS !

De plus en plus, la télévision devient un tonitruant magasin. À Ottawa, Il n’y a plus aucun contrôle des commerçants et notre télé est devenue un souk criard, un centre commercial à gueulardes insupportables. « Brault et Martineau » est en tête de cette fanfare démagogique. Le directeur qui devrait modérer ces abus, M. Blais, est le grand complice de ce dévergondage. Le CRTC ne « surveille » plus rien. Il dort.
Nous tous, citoyens qu’on veut abrutir, devons riposter et ma protestation est une invitation : tous ceux qui s’indignent de ce « laisser aller » du CRTC, doivent exprimer leur indignation. Les « ondes publiques » sont la propriété de tous les citoyens. J’invite à protester par tous les moyens, tribunes diverses ou via les réseaux sociaux. S’imaginant « qu’on s’en aperçoit pas », le CRTC est devenu un mollusque et les grossiers cris des vendeurs de produits divers se multiplient avec les années.
Monsieur Jean-Pierre Blais, président du CRTC ultra tolérant, sachez que nous avons la nette impression qu’on en arrive à organiser une télévision où les émissions (souvent fort captivantes) servent de bouche-trous, insultes grossières à tous les créateurs, M. Blais. Aux producteurs, auteurs, comédiens et artisans surdoués souvent. Il faut espérer qu’on va maintenant y mettre un frein, du moins légiférer. Assez de ces serrés bombardement abrutissants !
Nous ne sommes pas bêtement contre toute information commerciale, utile et bien faite, montrée à un rythme modéré. Mais les incessantes sauvages interruptions actuelles sont une grimace aux auditoires populaires. Ce mépris flagrant doit absolument cesser, M. Blais. L’État a un rôle à jouer, des règlements de civilité à établir. Ce CRTC endormi doit stopper cet insupportable carnaval visuel et sonore —aux décibels mis en mode « compression » pour obtenir davantage de bruit marchands. C’est connu. Ce grossier tintamarre, toléré par le CRTC, doit être combattu. Le public de la télé n’est pas constitué d’abrutis.
Levons-nous tous, je supplie ceux qui me lisent de s’ajouter à ma protestation. Le CRTC a comme mission de discipliner tous ces interrupteurs compulsifs qui défigurent le bel ouvrage de nos créateurs. Soyons infectieux : priez vos parents, ami, voisins, de protester partout. Il en va de notre bnne santé…télégénique, non ?
Si, comme moi, vous appréciez les talents inouïs de la sauveurienne, Fabienne Larouche (« 30 Vies, Trauma »), les talents des « femmes en prison », des avocasseries de « Toute la vérité », ou du superbe « O » avec Nadon le superbe, des policiers Bossé et Legault, de « Mémoires… » et j’en oublie… vite, écrivez à ce chef endormi, M. Blais, chef du CRTC, à Ottawa. Cela sans le timbre obligatoire !

8 réponses sur “NOUS : TÉLÉSPECTATEURS MÉPRISÉS !”

  1. J’imagine qu’il y a des paramètres de sécurité, qui empêchent
    un commentateur de faire un copier-coller à partir de son propre
    éditeur de texte vers l’éditeur de texte du présent blog.

  2. Je vais morceler mon commentaire et voir si ça passe
    1-
    J’ai cessé de regarder les programmes à la télévision il y a environ 2
    ans. Les derniers trucs que je regardais étaient l’émission-copie-
    de-France de Guy A. Lepage « Tout le monde en parle » et « Le match
    des Étoiles » –une autre copie– avec Normand Brathwaite. Les titres
    de mémoire.

  3. 2-
    Le capitalisme est atteint d’un cancer généralisé et en
    mourra. J’aimerais bien être encore vivant lorsque ça se
    produira. Peu de chance, hélas! Nous risquons encore longtemps
    d’être piétinés aux pieds du lit de ce mourrant. Nous le savons,
    l’abus sexuel fait l’actualité très souvent. Merde! Ce n’est pas
    le seul. Nous sommes non seulement assaillis de publicités à la
    radio, télévision, mais aussi au téléphone. Télémarketting. Je
    le redis, le capitalisme se meurt comme flétrit la pelure d’une
    orange dont on a extirpé le jus.
    Voilà! La pelure c’est nous!

  4. 3-
    Voilà! Du jus, le peuple n’en a plus! Les abus dans les rapports
    des gouvernements provinciaux et fédéral. Les abus dans le profit.
    Les abus des systèmes de crédits. Les abus de religieux. Les évasions
    fiscales légales. Ne nous mettons pas la tête dans le sable et
    admettons ouvertement et consciemment que ce ne sont pas les
    politiciens qui mènent mais bien les Gros Riches Abuseurs. En fait,
    fouinez un peu partout et vous les découvrirez tous.
    En deux mots: c’est écoeurant!
    Conclusion, qui tire les ficelle de la CRTC?

  5. @Claude Jasmin
    Si tout mon texte est véritablement sur votre serveur, alors je vous prie de l’intégrer en un bloc et ne faire disparaitre les autres.
    C’est la première fois que j’ai autant de difficultés à passer un
    commentaire
    La partie 1A et en reprise 1A2 pas de succès.
    En tout cas, je ne le vois pas.

  6. Vous avez tellement raison M. Jasmin, les diffuseurs se fichent complètement de nous avec leur merdes de publicités souvent remplis de fautes de français élémentaires, quelle honte. En plus des pubs dont vous parlez, il y a maintenant une nouvelle mode, celle d’avoir des apparitions SAUVAGES au bas de l’écran à tout moments. C’est tout à fait dégueulasse et dérangeant.

    Longue vie à vous M.Jasmin,

    Martin, 51ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *