« ANNUS HORRIBILE » !

Nettoyant encore mes paperasses, le vidangeur découvre une année noire : 1987. En un bien beau mois de mai, l’Édouard de ma vie, papa, meurt. 84 ans, mon âge en novembre. Même année, en novembre, c’est ma dévouée Germaine qui s’en va le rejoindre au ciel, que moi je nomme :la lumière des lumières (« lumen de lumine »). 1987 : je viens de prendre ma retraite de scénographe après 30 ans à la télé publique, là où ma compagne de vie, Raymonde, plus jeune, va travailler encore de nombreuses années comme réalisateure. Me voilà donc vieil orphelin et tous les jours, bien seul chez moi.

Bien savoir que dans notre petit marché, un écrivain ne peut tout de même pas publier plus d’un roman par année; et cela me prend un mois seulement, alors 11 mois à faire quoi ? Le temps me sembla bien long en 1987. Je présente en 1987 mon dernier « téléthéâtre », mon dixième, réalisé par feu André Bousquet, il s’intitule « On est tous des orphelins », un combat. Dans une arène, un père en courroux, « un homme de peu de mots », comme tant de nos pères, force son fils à mettre des gants et c’est alors un combat cruel, cet ex-champion boxeur (bien joué par Jacques Godin) s’exaspère d’un fils coureur-automobile en Formule 1, qui refuse de suivre ses traces. À la fin épuisés, ils pleurent ensemble.

Sur son lit de mort à Jean-Talon, en mai 1987, papa me reprochait encore de n’avoir pas fait un prêtre ! Puis, deuxième carrière, me voilà animateur de télé à TQS, un neuf canal. Ensuite la radio. À CKAC avec, disparue !, Suzanne Lévesque. Et ce sera cinq ans à CJMS avec Arcand. Enfin un an avec Serge Bélair, disparu aussi. À la fin, me voilà « débater » polémiste. À TVA avec Bureau. Cette fois ce sera mon « adieu aux armes » cher Hemingway. Devoir descendre à St-Jérôme, tard le soir, et faire face au camion-antenne de TQS au garage de « La porte du nord » À ma piscine du Excelsior : « On voit plus M. Jasmin, nulle part ! »  Oui, stop et fin car, misère humaine, je devenais de plus en plus sourd ! Désormais, consolation, je pris vite conscience que « vraiment retraité », c’était la belle vie. Bon débarras, régisseurs énervés, minutages serrés et devoir trouver des arguments de polémiste. La sainte paix et regarder pousser les fleurs, mes arbres, observer les oiseaux, les écureuils, mes rats musqués. Amusé, guetter les sorties de ma grasse marmotte !

1987 était loin. Les années 2000 promettaient de nouveaux progrès quand, à New York, ces deux avions dans des tours ! Conduites par des jeunes d’Arabie saoudite, étudiants en Floride, fanatisés par des imams illuminés à Hambourg en Allemagne. 2001, oui, vraie « annus horribile » et qui se continue actuellement en Irak du nord : ces décapitations par des fous d’Allah. On regarde ces affreux, confortablement assis au salon. Notre impuissanc.t Tous ces alliés ne sachant trop au fond où, exactement, bombarder ces planqués, des musulmans veulent-ils se conformer à leur « Jésus » à eux, ce Mahomet farouche guerrier à cheval du saint Coran, armé qui serait monté en paradis à cheval et armé; rien à voir avec notre Mahomet à nous, ce certain Jésus, prophète à pied, prêchant paix et amour en Galilée.

2014, c’est cette nouvelle guerre mondiale. Enfin des musulmans se lèvent condamnant ces coreligionnaires malades mentaux. Il était temps et la sotte Rima Elkouri (La Presse) qui ne saisit pas bien : « Quoi, écrit-elle, nous tous, Araboïdes, on doit dénoncer ? » Oui. Souvenons-nous de cet Allemand qui écrivait : «  Quand on a vu des communistes, on se disait, moi, je suis pas communiste, on bougeait pas, quand on a vu des socialistes, même indifférence et quand les nazis allemands antisémites sont arrivés au pouvoir, il était trop tard pour agir ». « Debout les morts !, criait-on, gamins, debout les prudents muets, ici au Canada, pays maudit par les djiadistes », certains jeunes fous vont rentrer au pays ( d’origine oui d’adoption) revenant —en Syrie surtout— de certains camps idéologiques. Oh, çà pourrait être —métro, gare, place publique— autre annus horribile, l’horreur.

5 réponses sur “« ANNUS HORRIBILE » !”

  1. « Canada, pays maudit par les djiadistes », certains jeunes fous vont rentrer au pays ( d’origine oui d’adoption) revenant —en Syrie surtout— de certains camps idéologiques »

    Ce que je crains le plus c’est que parmi le pollen islamique poussé par le vent de l’émigration se trouve, aussi, des graines de terroristes!
    On ne laisse par entrer des étrangers chez soi sans carte de visite et pourtant on le fait à l’échelle du pays! Ou est la logique? Le bons sens?

  2. Suzanne Levesque is well and alive.. Ne vous trompez-pas avec La Poune…
    Et puis, et puis, depuis quand Montréal est plus haut que St-Jérôme ? …descendre à St-Jérôme vous dites !
    Trouvez pas aussi que les USA sont allé bien loin de che zeux, les agacer ces pétroleux, producteurs d’opium ?
    On va en manger une maudite car ils sont TRES nombreux à hair l’occident-envahisseur. On va passer au cash.Tous les prétextes sont bons, Mahomet le plus facile, tiens. Eux, contrairement à nous, sont fiers et leur vie est dans la rue et non à la maudite TV racoleuse, propagandiste ad la nausée.
    Ils en égorgent un par semaine….Pensons aux bavures des américains…des écoles bombardées, des noces…des funérailles….
    Je les trouve bien patients.
    Le terrorisme augmente. Ben oui, mais lequel ? Vu de là-bas, nous sommes des sanguinaires barbares. Et je le crois. Au nom du pouvoir donc de l’argent. Hein W. le petit….

  3. « l’Édouard de ma vie, papa, meurt. 84 ans, mon âge en novembre. »

    Pas d’idées noires, M. Jasmin! Nous avons la vie plus facile maintenant. Alors continuez à respirer, nager et créer vos romans!
    La vie continue. Pensez que vous me laisseriez –textuellement– orphelin. 🙂

  4. « revenant —en Syrie surtout— de certains camps idéologiques. Oh, çà pourrait être —métro, gare, place publique— autre annus horribile, l’horreur. »

    Et notre premier ministre -canadian- qui veut encourager les terroristes à nous faire -chi..oups..suer- en se mêlant de ce qui ne le regarde pas!
    « Quoi, écrit-elle, nous tous, Araboïdes, on doit dénoncer ? » OUI ABSOLUMENT Quand tous les Araboĩdes feront corps avec le mouvement antiterroriste, alors et seulement alors, devront-nous intervenir dans ces pays instables!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *