UNE POÉSIE VIVE ET JEUNE ?

À tous ceux qui estiment mes billets, ici, une invitation amicale à découvrir un jeune camarade de ma parenté. David, mon petit-fils, vient de mettre en librairies son deuxième recueil d’une poésie moderne éclatante. Je suis très fier de sa ponte et David a besoin d’encouragement bien entendu. Alors je compte donc sur vous tous qui estimez mes écrits : procurez-vous un exemplaire de « La divine mitochondrie », des jeux inouïs avec les mots que David Jasmin-Barrière organise en des assemblages pas piquées des vers (vers d’un jeune poète inspiré). Vous y verrez d’étranges lueurs d’un surréalisme digne de 2015.

Avec mes bons voeux pour cette année nouvelle.

CLAUDE JASMIN

écrivailleur… emeritus non ?

 

Voici un extrait:
« Il est difficile d’acquérir les attributs de la mouffette. Il est difficile d’acquérir les attributs du chat. Leurs essences se contredisent. Le chat ne mange pas. Élégant, furtif, digne, individualiste, ambidextre, nocturne, bémol, impulsif, rythmé, las, lascif, oisif, amusé, lissé, rusé, tracé, agile, carnivore, enfreint à la vocalisation, au ronronnement, au miaulement, construit de silex et de mélèze, le chat garde sa singularité dans un bassin de cinquante races vassales.

Après que la mouffette se soit nourrie de plusieurs petits insectes, elle vogue jusque sous les cabanons. Avant d’avoir décapité sa proie, le chat s’aiguise les griffes. Il existe pourtant des similitudes : leurs ramages et leurs crocs affinés, combinés et exponentiels, concentrent combativité, et liberté. »
et
« Aujourd’hui – L’espoir est un voilier, une boussole, une couronne de corail, une mer, une roue, une proue ; l’espoir voltige, longe ravins et rivages ; voiles ouvertes, navigue l’oxygène; l’espoir est un visage. »

. .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *