LA PETITE PATRIE EN IMAGES

Enfin, un de mes vieux rêves se réalise : illustrer moi-même mon livre. Si souvent j’avais souhaité voir de mes illustrations dans mes romans. « Ça ne se faisait pas », m’expliquaient mes éditeurs.

Enfant, j’examinais tant les gravures des romans de Jules Verne… et autres romans anciens et classiques. Si longtemps j’explorais à fond les illustrations du cher album reçu en cadeau de Noël : « Les contes de Charles Perrault« . À cette époque (1935)  « Le grand catéchisme en images » m’envoûtait, enfant, avec vue imprenable de l’enfer qui me faisait frissonner de peur. Quand mon nouvel éditeur, le pharmacien beauceron René Jacob,  entendit cela, il fit mettre ce titre : « La petite patrie en images« .

En préface j’explique mieux sa genèse.

Dès que j’obtenais le « oui » ‹ printemps de 2004‹ je sortis mes pinceaux et ma boite à aquarelle. Tout l’automne et le printemps de 2003, j’ai « peinturluré » sur les images (à faire naître) que suscitait ma relecture de ces premiers « récits d’enfance ». Livre  paru en septembre 1972, mis en poche (Typo éditeur) depuis,  toujours « actif » 35 ans après sa sortie.

Dès les début de l’été dernier, j’envoyais régulièrement à Vallée-Jonction mes premières enveloppes de « dessins colorés ». Il y en eut une cinquantaine. L’apothicaire de la Beauce fit un tri de 30 « élues ». Trente alors que  je m’attendais à 15 ou 20 maximum. Ma joie alors ! Quelques corrections minimes (de Marie-France Jacob) aux textes que, vite, j’approuvai volontiers , et l’imprimerie beauceronne se mit en marche.

L’attente.  

Aussi, la crainte d’un livre trop cher  ‹du genre table-à-café‹ à cent piastres. Non, l’artisan Jacob ‹qui choisit du si beau papier, de si beaux caractères‹, profitant de ses « bénévoles » dévoués là-bas, m’annonce:  » Ce sera, Claude, cinquante dollars… et des grenailles !

Ouf !

L’album « La petite patrie en images » est maintenant chez les libraires. Le magazine L’Actualité d’octobre en reproduit trois dans la chronique-livres de Micheline Lachance. À CBF-fm, un samedi récent,  Jean Fugère en a dit (chez Le Bigot): »Un livre de toute beauté« . Chantal Joly vient de le vanter, elle aussi, chez Bazzo à « Indicatif présent ».

Le 16 octobre, au lendemain de son lancement et de l’exposition des originaux à la Maison de la culture de « La petite patrie », angle Delorimier et Saint-Zotique, ex-poste de pompiers le 15 octobre  à 17h. (et vous êtes les bienvenus, tous ) on m’invitera chez René Homier-Roy  à « C’est bien meilleur le matin » pour en causer.

René Jacob me répète: »Claude, il faut qu’on le trouve sous chaque sapin de Noël « .
Je veux bien, eh !  

Les 30 illustrations originales ‹maintenant bien encadrées‹ ne sont pas à vendre, souhaitant plutôt qu’un musée songe à les acquérir, un jour.

Je rêve aussi d’un calendrier populaire à douze belles images en couleurs comme pour les grands calendriers en images de la brasserie « Molson » (images de Cornélius Krieghoff) comme il y en avait un dans toutes nos cuisines quand j’étais petit.  

René Jacob (« Les éditions du lilas ») a fait dix coffrets de luxe (mille piastres !) pour amateurs fortunés mais a fait imprimer aussi des séries de gravures à prix populaires. Gravures qu’il souhaite faire circuler dans écoles, bibliothèques publiques et centres culturels. Il a déjà obtenu des ‘ »oui à vos lithos » un peu partout en province. Il se démène comme un « yable en eau bénite ». J’ai jamais eu un éditeur si énergique et enthousiaste.   

C’est parti quoi  et je touche tout le bois que je croise.

Claude Jasmin

Éditions du Lilas inc.
385, rue Principale
Vallée Jonction (Québec)
GOS 3JO
Téléphone: (418) 253-6494
Télécopieur: (418) 253-5232

Courriel : rjacop@globetrotter.qc.ca

ISBN :2-922883-07-8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *