Le mercredi 13 mars 2002

Le mercredi 13 mars 2002

Alias :À CŒUR DE JOUR
1-
Oh la la, fait gris en titi mais je vois rouge : tas d’appels soudainement. Pour la SRC-radio, avec Pierre Nadeau, avec Claude Valade, ex-chanteuse, à CJMS-western (!) , une nuit avec un radioman rencontré chez Magnan…avec qui encore…Chez Liza, appel pour une rencontre « père fils », mais Daniel a refusé ! Il m’expliquera pourquoi ? Des horaires pour le Salon du livre de Hull par la Katleen du barbu de Trois-Pistoles. Mon Dieu, peur d’en oublier. Aile dit : « Du calme ! J’ai mis tout ça dans mon agenda,. Je veille sur toi, Cloclo ! » Une fée ! Ce matin, tôt, téléphone, Guy Lachance le recherchiste vaillant d’Arcand :
« Claude ? Riopelle vient de mourir. On te sonne dans une heure, prépare un topo ! » Je me recouche !
2-
Hier matin, Marie-France Bazzo, à sa radio du matin de la SRC, parle de Roger Drolet. Comme moi, elle a dû zapper du côté du canal « Vox » et lui voir la binette de chat raminagrobis quand il jazzais « ad lib » sur « le monde est fou » avec Pierre Ma…crotte. Bien moqueuse la Bazzo. N’apprécie pas « la femme docile et soumise », modèle de Drolet. L’intello branchée vit dans un monde bien loin du cher prédicateur laïc. Je doute de son succès si elle osait s’amener devant le demi millier de dévots de mon Roger Drolet au cinéma Château. Du monde hors sa planète pointue où l’on vous donne les meilleures adresses des meileurs restaus de Manhattan ! Comprenez ?
3-
Hier soir, souper avec Jean-Yves Laforce, ex-camarade réalisateur d’Aile, retraité lui aussi, recyclé en prof de télé au Grasset et aussi à Sainte-Hyacinthe. Il nous a donné un cours par immersion « verbale » sur le numérique et autres gadgets électroniques de pointe. Nous a parlé des cinémas numérisés de demain etc. Il s’y connaît en diable. Il a apprécié la bouffe des élèves…qui était succulente en effet. Les propos nostalgiques du Radio-Canada d’hier volaient entre lui et Aile. Il a loué un petit condo derrière le Chantecler, là où les côtes sont meilleures. Il songe à s’enligner, lui aussi, aux portes de l’école des petits chefs.
4-
Reçu le dernier « Couac ». Notre « canard déchaîné à nous. Ils tirent sur tout ce qui bouge une fois de plus, avec, dans ce numéro, une tendance « complots », à la manière du cinéaste de « J.F.K. », Oliver Stone. Certains faits venus de l’Internet laissent pourtant songeur. Comme ça se fait, en effet, que la CIA-Pentagone n’a rien vu venir des bombes-avions sur les Jumelles ? Et quelques heures plus tard, ils montraient 15 photos (en couleurs) des kamizazes araboïdes, leurs antécédents, leurs activités récentes aux USA (cours de pilotage, où et quand), leurs empreintes digitales. Etc. ???
5-
Un ex- de la SRC me courrielle pour me communiquer ses accords sur Radio-Canada, appauvri, congédieur, coupuré, et son chiard « forteresse » blindé et miroitante pour le service des nouvelles ! Scandalisé, il est. Avec raison. Ce Jacques Blanchette me fait rire aussi : il a vu une de mes coquilles où j’ai mis hier le mot « copule » au lieu de « couple » (ref : les Jodoin). Faut que je me ouatche mieux !
Ça y est, coup de fil : c’est André Pratte, patron, qui veut un article de bibi sur Riopelle pour demain dans La Presse. Ce sera fait et vite et bien j’espère. Des sous vont renter non ? Autre coup de fil, voilà que le camion à antenne parabolique de TVA s’en vient ici sur les chapeaux de roue ! Pierre Bruneau veut jaser sur Riopelle mort. Bon, Aile veut me maquiller, me dit que j’avais l’air un peu cadavre quand j’ai parlé « travaillite» avec la Maréchale.
Je ris. Quoi mettre :chandail noir, bleu, vert… Aile cherche ! Une fée, vous dis-je !
6-
Décidément, ce Marc Labrèche fait mouche parfois à son « Grand blond… » Hier, notre Laforce rentré chez lui, rencontre télégénique de Labrèche avec l’humoriste Anctil, adopteur de bébés chinois, avec Stephan Laporte aussi, concepteur actif et f.écond, il y a eu de très bons moments. Ma foi, faudrait que je le suive plus fidèlement sur ce chemin farcesque. Ce mot ! Entendu à TV-5, il me plait bien : farcesque ! Non mais… Avez-vous vu John Charest acteur dans le « soap » farcesque (encore ?) du Grand blond ? Je l’ai trouvé courageux. C’est un risque énorme qu’il a pris. Il était habile. Sobre. Aile, elle, n’apprécie pas : « Ces politiciens en comédiens, c’est juste pour racoler du public. Indécent ! » Elle est plus « grave » que moi. Elle déteste ces mélanges. C’est sérieux pour elle la démocratie et ses gens. Pour moi…b’en je sas trop que c’est un vaste « club », qu’ils ont des ententes, du copinage, au Café du Parlement ou ailleurs, qu’ils forment une troupe de mauvais pitres le plus souvent.
Samedi qui vient, bouffe chez Pierre-Jean et Carole Rioux. Le « Spooner », Cuillierier, devra me rendre le catalogue (prêté à regret par moi il y a plus d’un mois) sur mon père mort où il est illustré avec photos et écrit par Pascale-fille-à-Pauline-Julien qu’Édouard Jasmin avait du génie comme potier naïf. Je lui rendrai son livre sur « l’épouse bafouée » du muraliste Diego Rivera, incarnée par Sophie Faucher, récemment , au « Quat-Sous ». Sommes allés tout de même marcher sous ce ciel gris pour la santé de nos os. Plein de touristes de l’Ontario. Explication : c’est leur semaine des neiges à eux ! Les Amerloques il y a trois semaines ? Même raison. Le complexe du Chantecler profiter de tous ! Passant devant le « solage » (ruine historique, vous savez !) de mon ex-écurie du Chantecler, rue du même nom, où j’avais tenté de ne pas crever de faim à 20 ans…souvenirs à raconter qui débordent. Je parle. Soudain, Aile me dit : « J’avais quatorze ans, moi ! » Avait-elle besoin de me dire la différence d’âge entre nous ? La venimeuse !
Oh, voilà la parabole TVA…faut y aller ! Riopelle, génie de la spatule coloré, priez pour moi ! oh! À l’horizon, un petit soleil chétif se montre, c’est rose et citron, c’est kioute !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *